Ils disent crise. Nous disons révolution. Tesxte 3


Artiste hybride de la scène internationale, Pascale Barret se joue de médiums tangibles et virtuels, scientifiques et historiques pour aborder les questions identitaires. Elle combine et distord les pratiques avec la conscience accrue que la technologie tend à transformer notre perception du soi et d’autrui. Depuis 2001, elle expose son oeuvre plastique et performative en solo ou dans des collectifs, en chairs et en ligne. Pascale partage sa pratique autour de lectures, résidences, commissariats, et collabore aux recherches de laboratoires art et science (LIMSI-CNRS; LARAS). En 2010, elle est lauréate du Banff Centre pour Interactive Screen. Depuis 2012, Pascale prend part aux web-performances “Angry Women”, ”Angry” et ”on love” d’Annie Abrahams. Plus récemment, elle était artiste-commissaire invitée et membre du jury pour le prix Innovation projets-web au festival Nouveau Cinéma de Montréal (http://www.nouveaucinema.ca/2012/fiches/longs-metrages/8350/ ). Elle expose actuellement en ligne dans le projet international Octopus http://pratiquesetnumerique.com/projetoctopus.php et dans http://copie-copains-club.net/. En 2013-2014, Pascale suivra le programme d’expérimentation en art et politique SPEAP au sein de Sciences-Po (Paris). http://pascalebarret.com  

Gaspard et Sandra Bébié-Valérian sont deux artistes engagés dans le champ des arts numériques, électroniques et médiatiques. Leur démarche autour d'Art-Act ne se cloisonne pas à un champ esthétique particulier. Il a plus pour caractéristique la volonté de produire de l'échange et contribuer à l'élargissement d'espaces de débat.  Leurs pièces se basent généralement sur une logique de détournement et d'interfaçage électronique, lowtech principalement. Les sujets abordés s'articulent à des questions sociétales, écologiques et politiques.

Également investis dans un travail d’écriture critique des nouvelles technologies et de l’art contemporain, ils se sont forgé une expérience solide depuis plusieurs années par le biais de publications, expositions, traductions et workshops. C’est avec l’ambition de mettre en évidence des formes de création singulières, questionnant les usages technologiques dans notre quotidien, qu’ils ont souhaité partager et mettre en visibilité ce projet dans la région du Languedoc-Roussillon. En 2008, l’association OUDEIS inscrit ses actions au Vigan pour promouvoir les arts numériques, électroniques et médiatiques. L’association commence alors ses actions de diffusion et d’accès à ces formes de création contemporaine.