Tesxtes 2, 3 et 4 - Online

10 juillet 2013
Trois tests Reading Club - M. Bauwens, B. Preciado, A. Moreau

Gaspard et Sandra Bébié-Valérian sont deux artistes engagés dans le champ des arts numériques, électroniques et médiatiques. Leur démarche autour d'Art-Act ne se cloisonne pas à un champ esthétique particulier. Il a plus pour caractéristique la volonté de produire de l'échange et contribuer à l'élargissement d'espaces de débat.  Leurs pièces se basent généralement sur une logique de détournement et d'interfaçage électronique, lowtech principalement. Les sujets abordés s'articulent à des questions sociétales, écologiques et politiques.

Également investis dans un travail d’écriture critique des nouvelles technologies et de l’art contemporain, ils se sont forgé une expérience solide depuis plusieurs années par le biais de publications, expositions, traductions et workshops. C’est avec l’ambition de mettre en évidence des formes de création singulières, questionnant les usages technologiques dans notre quotidien, qu’ils ont souhaité partager et mettre en visibilité ce projet dans la région du Languedoc-Roussillon. En 2008, l’association OUDEIS inscrit ses actions au Vigan pour promouvoir les arts numériques, électroniques et médiatiques. L’association commence alors ses actions de diffusion et d’accès à ces formes de création contemporaine.


Anne Laforet est chercheure, enseignante et critique. Docteure en sciences de l'information et de la communication, elle est l'auteure du livre "Le net art au musée. Stratégies de conservation des œuvres en ligne" (2011). Elle enseigne à l'Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg (ESADS) et est chercheure associée au laboratoire art audio Locus Sonus. Elle poursuit actuellement une recherche qui met en jeu les relations entre analogique et numérique dans les arts contemporains. Anne Laforet écrit sur l'art numérique pour la revue en ligne Poptronics.fr. En parallèle, elle développe depuis le début des années 2000 une pratique artistique, principalement en réseau et souvent collaborative.
http://www.sakasama.net

Cyril Thomas Né en 1978, il est membre du Centre de Recherches Codesign Lab, d’ INCCA et du collectif NUNC. Il travaille sur les nouvelles approches du commissariat (notamment les expositions sur téléphones portables et tablettes), et sur des nouvelles formes de publications électroniques dont le projet 6 X 6 / 36 qui fut lancé en septembre 2011 à Istanbul dans le cadre d’ISEA puis à La M.E.P. lors du festival Art Outsiders et lors du Festival Emergence(s) au Lux à Valence en 2012). Il collabore également à diverses revues papier ou sur internet, notamment Ultramoderne, Monstre, Poptronics.fr.  

Avec Gilles Beaujard de la Revue Monstre, il a réalisé une exposition collective (artistes invités : Pierre Andreotti, Michel Bayetto, Sylvie Blocher, Béatrice Cussol, Nicolas Dhervillers, Clarisse Hahn, Christophe Huysman, Romain Pellas, Agnès Thurnauer et sept auteurs : Wendy Delorme, Laurent Herrou, Nicolas Jalageas, Frédéric Junqua, Emma Reel, Milady Renoir & Mathieu Riboulet) à la galerie De Roussan à Paris (mai-juillet 2012). Il participe à la carte blanche Monstre au Mac/Val (jusqu'en septembre 2012). Avec Christophe Huysman et la scène nationale du Phénix à Valenciennes, il conçoit une nouvelle application de géolocalisation intitulée Pas à Pas dont le lancement est prévu en septembre 2013. Ses recherches universitaires sur les nouvelles modalités du toucher à travers la technologie comme ses différents écrits mettent en jeu un large panel de nouvelles technologies qui interrogent la singularité des œuvres d’art.




Artiste hybride de la scène internationale, Pascale Barret se joue de médiums tangibles et virtuels, scientifiques et historiques pour aborder les questions identitaires. Elle combine et distord les pratiques avec la conscience accrue que la technologie tend à transformer notre perception du soi et d’autrui. Depuis 2001, elle expose son oeuvre plastique et performative en solo ou dans des collectifs, en chairs et en ligne. Pascale partage sa pratique autour de lectures, résidences, commissariats, et collabore aux recherches de laboratoires art et science (LIMSI-CNRS; LARAS). En 2010, elle est lauréate du Banff Centre pour Interactive Screen. Depuis 2012, Pascale prend part aux web-performances “Angry Women”, ”Angry” et ”on love” d’Annie Abrahams. Plus récemment, elle était artiste-commissaire invitée et membre du jury pour le prix Innovation projets-web au festival Nouveau Cinéma de Montréal (http://www.nouveaucinema.ca/2012/fiches/longs-metrages/8350/ ). Elle expose actuellement en ligne dans le projet international Octopus http://pratiquesetnumerique.com/projetoctopus.php et dans http://copie-copains-club.net/. En 2013-2014, Pascale suivra le programme d’expérimentation en art et politique SPEAP au sein de Sciences-Po (Paris). http://pascalebarret.com  

Gaspard et Sandra Bébié-Valérian sont deux artistes engagés dans le champ des arts numériques, électroniques et médiatiques. Leur démarche autour d'Art-Act ne se cloisonne pas à un champ esthétique particulier. Il a plus pour caractéristique la volonté de produire de l'échange et contribuer à l'élargissement d'espaces de débat.  Leurs pièces se basent généralement sur une logique de détournement et d'interfaçage électronique, lowtech principalement. Les sujets abordés s'articulent à des questions sociétales, écologiques et politiques.

Également investis dans un travail d’écriture critique des nouvelles technologies et de l’art contemporain, ils se sont forgé une expérience solide depuis plusieurs années par le biais de publications, expositions, traductions et workshops. C’est avec l’ambition de mettre en évidence des formes de création singulières, questionnant les usages technologiques dans notre quotidien, qu’ils ont souhaité partager et mettre en visibilité ce projet dans la région du Languedoc-Roussillon. En 2008, l’association OUDEIS inscrit ses actions au Vigan pour promouvoir les arts numériques, électroniques et médiatiques. L’association commence alors ses actions de diffusion et d’accès à ces formes de création contemporaine.


Cyril Thomas Né en 1978, il est membre du Centre de Recherches Codesign Lab, d’ INCCA et du collectif NUNC. Il travaille sur les nouvelles approches du commissariat (notamment les expositions sur téléphones portables et tablettes), et sur des nouvelles formes de publications électroniques dont le projet 6 X 6 / 36 qui fut lancé en septembre 2011 à Istanbul dans le cadre d’ISEA puis à La M.E.P. lors du festival Art Outsiders et lors du Festival Emergence(s) au Lux à Valence en 2012). Il collabore également à diverses revues papier ou sur internet, notamment Ultramoderne, Monstre, Poptronics.fr.  

Avec Gilles Beaujard de la Revue Monstre, il a réalisé une exposition collective (artistes invités : Pierre Andreotti, Michel Bayetto, Sylvie Blocher, Béatrice Cussol, Nicolas Dhervillers, Clarisse Hahn, Christophe Huysman, Romain Pellas, Agnès Thurnauer et sept auteurs : Wendy Delorme, Laurent Herrou, Nicolas Jalageas, Frédéric Junqua, Emma Reel, Milady Renoir & Mathieu Riboulet) à la galerie De Roussan à Paris (mai-juillet 2012). Il participe à la carte blanche Monstre au Mac/Val (jusqu'en septembre 2012). Avec Christophe Huysman et la scène nationale du Phénix à Valenciennes, il conçoit une nouvelle application de géolocalisation intitulée Pas à Pas dont le lancement est prévu en septembre 2013. Ses recherches universitaires sur les nouvelles modalités du toucher à travers la technologie comme ses différents écrits mettent en jeu un large panel de nouvelles technologies qui interrogent la singularité des œuvres d’art.