Un site web pour des performances de lecture impliquant des performances d’écriture.

Le site, comme les textes générés lors des performances, sont placés sous la Licence Art Libre (v. 1.3).

Lors d’une session du Reading Club, quelques lecteurs sont invités à lire en commun un texte donné. Selon une durée prédéfinie, allant de quelques minutes à plusieurs heures, les lecteurs écrivent en même temps leurs commentaires, leurs annotations, leurs propres mots, au sein même du texte, dans un espace d'écriture (un éditeur de texte collaboratif et fonctionnant en temps réel, de type etherpad), dont le nombre de caractères a été préalablement fixé.

un jeu intertextuel et une arène interprétative

Les lecteurs transforment non seulement le texte “original” mais aussi la lecture des autres lecteurs. Les lecteurs sont alors mis en tension par le geste même de l’écriture, impliquant notamment l'effacement et l'ajout. Le Reading Club peut être vu comme une arène interprétative dans laquelle, par un jeu intertextuel, chaque lecteur joue et déjoue l’écriture de l'autre, de l’auteur du texte “original” comme du lecteur qu’il côtoie.

un dispositif d’exploration de la lecture sur le web

Entre jeu de go et “battle”, le Reading Club trace les conditions d'une lecture et d’une écriture réalisées en commun avec l'Internet. Pour cela le Reading Club dispose de plusieurs modalités d’exploration. Par exemple, il peut anonymer ou coloriser le nom des lecteurs. Anonymés, les lecteurs sont invités à composer collectivement. Matérialisés par des couleurs, et donc identifiés dans leur singularité, chaque lecteur devient un élément dynamique au service d'une lecture commune.

une fabrique de textes en mouvement

En prenant au cours de la lecture une multiplicité d’aspects, le texte “original” donne naissance à un texte nouveau à la fin de la session. Convoqué pour la performance en ligne, le public assiste à ce processus. Un lecteur temporel (timeline) consultable dans les archives du site transcrit dans l’image en mouvement une pensée et une écriture collaborative en train de se faire.

la mise à l’épreuve (une nouvelle fois) du statut de l'auteur

Les lectures du Reading Club bousculent les conditions scientifiques du commentaire de texte aussi bien que l’intégrité de la notion et du statut de l’auteur. Le Reading Club dépossède l’auteur de son texte comme le lecteur de sa lecture. Qui sont les auteurs du texte produit par le Reading Club (les concepteurs du dispositif, les lecteurs …) ? Dans la mesure où le Reading Club considère que le texte est le processus de lecture lui-même, autrement dit l’image en mouvement de la lecture consultable par la timeline, quelle place doit-il accorder à l’auteur du texte “original” ? Les réponses viendront avec les différentes sessions du Reading Club.

la voix du public


Invités par Annie Abrahams et Emmanuel Guez, en coopération avec les lieux d’accueil, les lecteurs ne connaissent pas le texte avant la performance. Ils sont ainsi à égalité entre eux et avec les spectateurs. Les spectateurs, par l’intermédiaire d’une fenêtre de tchat, peuvent commenter “ce qui se passe” et participent ainsi à l'écriture d'un deuxième texte. Le tchat est l’espace du public, c’est-à-dire le lieu où, dans ces performances, se constitue le public, autrement dit une communauté de spectateurs réunis en un même lieu et dans un temps donné.  L'historique des connexions du tchat, consultable en ligne après la performance, en restitue la voix.

Reading Club est un projet d'Annie Abrahams et Emmanuel Guez, inspiré des Reading Group de Brad Troemel et du Department of Reading de Sönke Hallman.
Regards extérieurs : Antoine Moreau, Colette Tron.
Développement : Clément Charmet sur la base de etherpad, un éditeur open source en ligne. Code disponible sur github.
Partenaires : Zinc (Marseille) - Furtherfield (Londres) - Jeu de Paume (Paris) - OUDEIS (Le Vigan) - Poptronics.
Projet réalisé avec le soutien du Dicréam.

Contact : info(arobase)readingclub(point)fr

///////

- Annie Abrahams, Avatars et Reading Club, Net art-Vidéo-Performance, 26 janvier 2014
Annick Rivoire, Un Reading Club pop ..., Poptronics.fr, 18 janvier 2014
- Simona Polvani, Reading Club : cultura digitale a Parigi fra spettacolo e lettura, PAC, 4 janvier 2014
- Magazine du Jeu de Paume, Le Reading Club au Jeu de Paume, 19 décembre 2014
- Simona Polvani, Reading Club : intervista ad Annie Abrahams ed Emmanuel Guez, 15 décembre 2014
- Marc Jahjah, Peut-on reconnaître la littérature numérique (I) Oeuvres et performances, 11 décembre 2011
- Projet inclus dans l'exposition Erreur d'Impression, publier à l'ère du numérique, Jeu de paume, Paris.  Commissaire Alessandro Ludovico, 19 novembre 2014
- Annick Rivoire, Avec le Reading Club, la lecture n’est pas un impensé  Entretien avec Annie Abrahams et Emmanuel Guez, Poptronics.fr, 20 octobre 2014


///////

Droits : Les oeuvres du Reading Club sont sous Licence Art Libre (v.1.3). Vous pouvez les copier, les diffuser et les transformer librement, à la condition de comporter les mentions suivantes : Reading Club par Annie Abrahams et Emmanuel Guez, (Titre de la session), (date de la session), Lecteurs : (nom des lecteurs de la session).




A website for reading performances involving performances of writing.

This website, as well as the texts generated during the performances, are placed under the Free Art License (v. 1.3).

In a session of the Reading Club, a few readers are invited to read a given text together. During a predefined period of time, ranging from a few minutes to several hours, these readers simultaneously write their comments, annotations, their own words, in this text itself; in a writing space (a, in real-time collaborative text editor – an adaption of Etherpad) with a previously fixed maximum number of characters.


an intertextual play and an interpretive arena


The readers not only transform the "original" text, but also the reading of the other readers. So the readers are subjected to stress by the act of writing, implying deletion and addition. The Reading Club can be seen as an interpretive arena in which, by an intertextual game, each reader plays and foils the writing of the others; the author of the "original" text as well as her fellow readers in the session.


a device to explore reading on the web


In between the game of go and a battle, the Reading Club traces the conditions of a simultaneous reading and writing together on the Internet. For this, the Reading Club has several methods of exploration. For example, it may anonymize or colorize the names of the readers.
Anonymized, the readers are invited to compose collectively. Materialized by colors and thus identified in their uniqueness, each reader becomes a dynamic element at the service of a reading together.


a factory of moving texts


The "original" text generates a new text at the end of each session, passing through a multitude of aspects during the reading. Convened for the online performance, the audience witnesses this process.
The timeline in the archives of the website shows thoughts, and a collaborative writing in the making, in a moving image.


testing (once more) the status of the author

The readings of the Reading Club shake up the scientific conditions of text commentary as well as the integrity and the concept of the status of the author. The Reading Club deprives the author of her text as well as the reader of her reading. Who are the authors of a text produced in the Reading Club (the designers of the device, the readers ...)? Since the Reading Club considers the text to be the reading process itself, ie the moving image of the timeline, what place should it grant the author of the "original" text? The answers will come with the different sessions of the Reading Club.


the public voice


The readers, invited by Annie Abrahams and Emmanuel Guez, in cooperation with the hosting partner, will not know the text before the performance. Thus they are at par with each other and with the audience.
The audience, through a chat window can comment "what happens" and so participate in the writing of a second text. The chat is the public space that is to say the space which, in these performances, constitutes the public, ie a community of spectators gathered in one place at a given time. The log file of the chat, available online after the performance, constitutes its voice.



Reading Club is a project by
Annie Abrahams and Emmanuel Guez, inspired by Brad Troemel's Reading Group and the Department of Reading by Sönke Hallman.
External view: Antoine Moreau, Colette Tron.
Development: Clement Charmet based on
etherpad, an online open source editor. Code available on github.
Partners: Zinc (Marseille) - Furtherfield (London) - Jeu de Paume (Paris) - Oudeis (Le Vigan) - Poptronics.

Project supported by Dicréam.

Contact : info(at)readingclub(dot)fr

///////

- In the Reading Club, reading is not unthought. Annie Abrahams and Emmanuel Guez interviewed by Annick Rivoire for poptronics, now on furtherfield. 24-10-2013.
- Project included in the show Erreur d'Impression, publier à l'ère du numérique, Jeu de Paume, Paris.  Curator Alessandro Ludovico.

///////

Rights : The Reading Club works are under Free Art License, you can copy, distribute and transform the works freely, if they contain the following information: Reading Club by Annie Abrahams and Emmanuel Guez (session Title) (date of the session) Readers: (name of the readers of the session)